(Publié le 28/05/2015)

 

Hola todos !

     J'espère que vous aurez su apprécier à sa juste valeur cette première phrase, tout en espagnol et sans faute (si, si, je parle bien de la phrase juste au dessus, celle qui contient 2 mots). Elle prouve que j'avance à grand pas dans mon apprentissage. Mais allez savoir pourquoi, je préfère vous parler
de mes découvertes touristiques
plutôt que de mes progrès linguistiques
en péninsule ibérique
(ouaip, je fais vachement bien les rimes en "ique", mais seulement en français).

     Je vous ai dit le plaisir que j'ai à me balader dans la rue madrilène et, 1 mois après mon arrivée, je reste persuadé qu'elle est la plus belle richesse de la capitale espagnole. Pour autant, ce serait probablement dommage de passer à côté de certains sites "en intérieur". Ca tombe bien, il commence à faire chaud dehors. Le musée de Madrid le plus connu est probablement le Prado mais, sur ce que j'en ai lu, j'ai été plus attiré par la découverte de 2 autres musées. Guernica

Le musée de la Reine Sofia (ne me demandez surtout pas qui-c'est-celle-là, je me désintéresse au plus haut point de la vie des têtes couronnées) présente des oeuvres -peintes ou sculptées- splendides. La plus connue est l'incontournable Guernica, dont vous avez forcément entendu parler. Mais si mais si, voyez la photo au dessus.Elle n'est pas de moi, la photo, car il est interdit d'en prendre. De toute façon c'est le truc pas shootable, la toile fait plusieurs mètres de long, pas loin de 8 ! C'est un des plus célèbres tableaux de Picasso qui se veut témoignage d'une tuerie qui a eu lieu pendant la guerre d'Espagne. Guernica est le nom de la ville martyr, le "Oradour sur Glane" espagnol en terme d'émotion que l'évènement procura à l'époque. Tout à côté de cette oeuvre un pan de mur est consacré au travail de Picasso pour en arriver au résultat final, des esquisses, le travail sur des détails. Un truc intéressant. Evidemment c'est le passage obligé du musée, comme peut l'être la Joconde au Louvre. Mais le musée permet aussi de découvrir d'autres oeuvres ou même artistes (cliquez sur les oeuvres pour les voir plus grandes).

 

 

 

Tete d homme (Giacometti)

J'ai par exemple adoré Giacometti, sa "tête d'homme" et "Le chat" (Giacometti est devenu tout récemment le sculpteur le plus cher du marché, à l'instar de Picasso en ce qui concerne la peinture).

 

Le chat (Giacometti)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     Un type dont je n'avais jamais entendu parlé c'est Oskar Schlemmer, un allemand qui oeuvrait au début du XXème siècle. Il créait notamment des costumes pour des spectacles et ca ne m'étonnerait qu'à moitié qu'il ait été source d'inspiration pour notre Jean-Paul Gaultier national. Un bon petit délire en tout cas, non ?

Schlemmer 1         

Les costumes de schlemmer 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je ne suis pas du tout fan de Dali, pourtant j'ai trouvé son "Pierrot jouant de la guitare" magnifique.

Pierrot jouant de la guitare par Dali

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     Mon préféré, en ce qui concerne les artistes espagnols en tout cas, reste Joan Miró. J'y vois autant de poésie que chez Prévert. Bon voilà quoi (je ne connais pas plus les "mots" de la peinture que ceux, par exemple, du vin. Ca n'empêche pas d'apprécier, non ?).

Miro

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une sculpture bois de Muller

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     Tout impressionné de ces découvertes, j'ai la semaine suivante mis le cap sur le musée "Thyssen Bornemisza". Quand on sait qu'il s'agit-là, au départ, d'une collection privée, ça laisse sans voix. Comment une personne peut-elle à elle seule accumuler tant de trésors ? Dans le désordre et en vrac Klee, Pissaro, Van gogh, Degas, Picasso, Hopper et plein d'autres, sans compter des oeuvres splendides datées du moyen âge ou bien encore des artites du XVIe au XVIIIe, flamands par exemple mais auxquels je suis assez hermétique. Je vous mets un petit florilège ci-dessous, avec en guest-star un Toulouse-Lautrec qui en ce qui me concerne est le plus grand (ah ah ah en fait c'était presque un nain), juste après le trop rare Modigliani qui quant à lui n'apparaît nulle part à Madrid, "qué péna" comme disent les espagnols.


Toulouse lautrec, le must

 

 

 

 

 

Pissaro                  Hopper

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grimmer

 

Une oeuvre datée de1355

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Giovana

Je ne suis habituellement pas sensible à ce genre de peinture-là
(portrait de Giovanna Tornabuoni par Domenico Ghirlandaio)
mais je vous assure que l'original en jette un max

 

 

     Grand fan des contrastes, j'ai poursuivi mes découvertes par un musée totalement différent: le musée du chemin de fer. Vous allez me dire que les locomotives et les wagons poussérieux vous n'en avez pas grand chose à faire, rien à battre. Eh bien ça vous fait un point commun avec 99% des visiteurs de ce lieu étonnant, qui choisissent le 2ème week-end de chaque mois pour s'y rendre.Musee du train 4

 

 

2 jours par mois le musée ouvre gratuitement ses portes et un marché de créateurs et d'antiquaires en profite pour s'y installer. On déambule donc entre des micros-boutiques très originales tout en longeant de vieilles machines pleines de charme.

 

 

 

Musee du train 7

 

On profite d'un groupe de jazz, ou d'une bière bien fraîche allongé sur des banquettes installées sur les quais de l'ancienne gare. En voilà un concept excellent !

 

 

 

 

 

 

Et j'aurai bientôt l'occasion de vous montrer que les espagnols ne sont pas en manque de ce genre d'idées très réjouissantes.

 

 

 

 

 

Commentaires (3)

CoCo de Belgique
  • 1. CoCo de Belgique | 04/06/2015
Le chat de Giacometti il n'a pas du manger beaucoup de Whiskas dans sa vie, le pauvre!
Lucie
  • 2. Lucie | 03/06/2015
Tu sais comme j'aime les musées, mais pour le coup le musée de chemin de fer à l'air intéressant !! Et le chat de Giacometti j'adore Bisous de Stockholm
CoCo de Belgique
  • 3. CoCo de Belgique | 02/06/2015
y'a toujours un truc à faire, un truc à voir, un truc à boire, un truc à regarder, un truc à ne rien à faire aussi... Souvent vintage ou avant-gardiste... j'aime surtout le Madrid-plein-air... Vivement le week-end prochain ;-)

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau