Un tour pour rien

     Ouf, enfin sur la base.
J'espérais me reposer la nuit dernière mais comme souvent je me suis réveillé à ... 3h du mat'. Et impossible de me rendormir évidemment. En plus Richard m'a demandé de bosser (d'habitude quand on rentre de manip on a un jour de libre), donc là j'ai un peu la tête dans le c...
 
     Ma manip devait consister à faire le tour de la péninsule Courbet mais on en n'a fait que la moitié. Jean-Marie garage, qui faisait partie de l'équipe, s'est fait une entorse au genou et on a dû tout stopper.

 

Papous pas à pouxOn est restés sur place quelques jours le temps qu'il aille mieux car là où on était aucun véhicule ne peut parvenir. J'ai quand même aidé les scientifiques (Gwenn et Marc) dans leur manip. Il fallait prendre des mesures sur les "macaronis", qui sont des petits manchots et repérer parmi eux les "gorges blanches". On a pas mal bossé, en tout cas ils étaient contents des résultats. De mon coté je ne me plains pas.
     J'ai découvert une nouvelle région de Ker, et j'ai vu plein de trucs nouveaux: les macaronis, bien sûr, mais également un gorfou sauteur (ça ressemble beaucoup au macaroni), des rennes, oui, oui, les bébés otaries, les poussins de pétrel géant, de manchot papou. J'ai réussi à prendre en photo les grands albatros en vol et crois moi c'est superbe à voir. La côte nord de la péninsule est souvent faite de falaises dont certaines sont très belles. De temps en temps on tombe sur des morceaux d'épaves, des morceaux de bateaux de toute évidence très vieux, probablement du XVIII / XIXème siècle.

 

Les plages sont bondées en étéOn découvre aussi des vertèbres de baleine, des cadavres de globicéphales (des très grands dauphins). J'ai beaucoup marché durant cette manip, parfois seul, et c'est ce que je préfère. J'ai grimpé au mont Campbell, à la colline de l'Azorelle, sur le mont Peeper, des petits sommets d'où la vue est fabuleuse. Coup de bol, on a eu beau temps pendant ces 9 jours.
     Au retour aussi, j'ai beaucoup marché seul pendant que les autres on fait une grande partie du chemin en tracteur. C'était pourtant un chemin que je connaissais mais en faisant de petits détours j'ai découvert un petit désert. Je ne l'avais vu que de très loin jusqu'à présent car quand le vent se lève, ça fait des tempétes de sable et de poussière. Par beau temps c'est très étonnant. Et puis juste avant l'arrivée sur Paf j'ai bifurqué vers la "pointe de l'ornithologue".

 

Otarie d'un jourC'est un endroit magnifique, des falaises qui se jettent dans une eau bleue, les oiseaux qui nichent dans ces falaises, une végétation incroyable. J'y ai même vu le grand albatros faire sa parade amoureuse (c'est un endroit qui donne envie d'être avec son amoureuse...). De ça je n'ai malheureusement pas de photos (batterie HS).
     A la fin j'en avais vraiment plein les pattes, je me demande combien j'ai pu faire de kilomètres, un bon paquet en tout cas. Evidemment je n'ai même pas perdu 100 grammes!!!
 
     Doucement je fais connaissance avec les nouveaux arrivés lors de la dernière OP. Et la prochaine débute la semaine prochaine, ça va encore être l'occasion de dire adieu à pas mal de monde...
 
Je tâcherai d'écrire un peu mieux demain, là j'ai surtout envie de dormir....
 
bisous
Didou
 
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau