(Publié le 5 juin 2017)

 

      En 1990, au cours d'un épique voyage en bus de 48 heures qui devaitPologne Gdansk m'amener à Moscou, je traversais pour la première fois la​ Pologne. Le pays m'est alors apparu comme sortant à peine du Moyen-Âge​. Je me souviens de rues vides de véhicules motorisés, de carioles misérables tirées par des chevaux fatigués, de champs labourés à l'infini, et du gris à perte de vue. Je me souviens m'être dit il faut que je revienne ici.
On peut dire de moi que je m'éparpille, mais pas que je n'ai pas de suite dans les idées. Il ne m'aura fallu attendre que 27 ans - et, entre autres événements majeurs, l'adhésion du pays à la communauté européenne après l'abandon du modèle communiste - pour réaliser ce voyage. J'imagine aujourd'hui une modernité toute occidentale, des rues désormais embouteillées, des villes rénovées, joliment pavées, des façades ravalées et tout un tas de commerces à l'affût du touriste.

     En 2017, au départ de Paris, un vol de 2 heures suffit pour vérifier si notre imagination et les images véhiculées par les informations télévisées nous racontent des bêtises.

      Thibaud m'a accompagné pour cette découverte du pays de la vodka, ce qui n'est évidemment pas une coïncidence. Les premiers kilomètres parcourus à bord de notre Toyota Yaris louée à l'aéroport de Varsovie m'ont conforté dans l'idée que le pays a bien changé depuis ma première vision. Les noeuds autoroutiers sont  impressionnants, d'ailleurs dans ce pays quand vous ne roulez pas sur une autoroute (ou une 2x2 voies) c'est qu'elle est en construction. Les Polonais ont troqué les charrettes à boeufs contre des voitures rutilantes, européennes ou asiatiques.

 

Malbork

     En guise de préambule nous avons visité l'immense château de Malbork (ou Marienburg), plus grand édifice médiéval construit en brique. C'était la demeure des chevaliers teutoniques donc aux environs du XIVeme siècle. Bombardé pendant la seconde guerre mondiale il a été entièrement reconstruit par la suite. L'immensité du château est vraiment impressionnante et la visite intérieure intéressante d'autant que le prix d'entrée inclus un audioguide très informatif. Bref, un stop à faire si vous passez dans le coin.

 

     Cap au nord, la ville portuaire de Gdansk chargée d'histoire Musée Solidarnoscet de nuages gris nous accueille. Les moins jeunes se souviennent bien sûr des évènements qui y ont eu lieu dans les années 80 aux chantiers navals, la naissance de Solidarnosc, l'ascension de Lech Walesa puis l'émergence de la démocratie. Cette épopée historique est bien retracée dans l'important musée qui lui est consacré. Pour qui s'intéresse à l'histoire récente de l'Europe, c'est un site à ne pas manquer.

 

 

 


 

     Mais Gdansk c'est aussi (et avant tout) une belle ville dans laquelle on a beaucoup aimé déambuler. Le centre-ville a énormément souffert des bombardements de la seconde guerre mondiale mais tout a été reconstruit à l'identique si bien que la balade s'apparente a une plongée dans le passé.

Gdansk

     Ainsi la Dlugi Targ, artère piétonne, est bordée de magnifiques maisons datant à l'origine du XVIIème siècle et "fermée" par des portes splendides. Les quais, dont la star est une énorme grue datant du Moyen-Âge, sont aussi très agréables et accueillent de chouettes terrasses. L'énorme église Ste Marie est un des plus grands édifices religieux construit en brique, qui est le matériau de construction largement privilégié dans le pays.

Sopot, à proximité de Gdansk.

     De la gare, quelques minutes de train nous ont permis d'accéder aux plages de la Baltique, à Sopot. Un grand bol d'air marin devant une belle plage avant de continuer notre route.

Commentaires (4)

Didier
  • 1. Didier | 08/06/2017
Réponse @Isabelle:
C'est le privilège de nous autres les "vieux" que d'avoir des souvenirs de ces pays à cette époque. Un autre monde en effet. Mon voyage à Moscou en 1990, donc juste après la chute du mur de Berlin et en pleine mega-crise économique, est peut-être le voyage les plus émouvant que j'ai fait dans ma vie. Peu de pays ont autant changé que ceux de cette ancien "bloc de l'Est". Et effectivement, je vais bientôt aller vérifier ce qu'il en est de la Russie.
Isabelle
  • 2. Isabelle | 08/06/2017
Contente de voir ces photos de Pologne que je connais pas; mais certaines anecdotes me reviennent à l'esprit suite un périple en voiture avec nos 2 chiens: épique aventure en ex-Yougoslavie, Roumanie, Hongrie, ex-Tchécoslovaquie... en 1989 de mémoire! Hâte de suivre votre périple apparemment en Russie. Perso, je rêve d'aller un jour en Mongolie.
Didier
  • 3. Didier | 06/06/2017
Réponse @Lucie:
Tu verras, en Russie ce sera beaucoup plus simple ...
Lucie
  • 4. Lucie | 05/06/2017
Tout de suite les noms de villages alsaciens paraissent plus facile à prononcer à côté de ça ;)

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau