(Publié le 21 janvier 2016)Laos

 

 

     Après mon étape à Phuket qui est à l'image de ce que le tourisme de masse peut produire de pire, un vol de moins d'une heure et demie m'a amené à Luang Prabang, au Laos.

 

 

 

 

 

 

 

 

     Venant de Phuket, Luang prabang est un enchantement. Certes la ville est très touristique mais ici les rénovations des maisons traditionnelles sont réussies et de bon goût. Évidemment on y fait du commerce (sur le dos des touristes) mais l'ambiance est bon enfant. Le vieux centre est une péninsule baignée au nord par le Mékong, au sud par la Nam Khan. On n'imagine pas comme les eaux boueuses de ces 2 rivières peuvent avoir comme charme.

 

Laos, le Mékong

     Les rives ont été sobrement aménagées. Côté berges elles accueillent souvent des terrasses qui incitent à la farniente, tandis que le côté ville est bordé de demeures somptueuses occupées par des hôtels qui n'incitent pas à être plus productif. Ajoutez à cela des rues calmes où la circulation se fait discrète, des venelles où subsiste tout de même un peu de vie locale, un marché d'alimentation croquignolet le matin, un autre d'artisanat le soir, des restaurants branchouilles certes mais aussi des bouis-bouis qui vous servent une cuisine de rue tout à fait acceptable, de beaux temples, et vous comprendrez que c'est un lieu où on a envie de rester. Ce qui fut fait.

 

     Cerise sur le gâteau le lendemain de mon arrivée avait lieu Lai Heua Fai, le festival des bateaux de feu. C'est une espèce de carnaval avec tout de même une base religieuse, une fête populaire, c'est peuLaos de le dire, l'ensemble de la population semblant s'être donné rendez-vous à Luang Prabang ce soir-là. Les festivités commencent par une longue procession : des bateaux de papier illuminés de dizaines de bougies et longs de plusieurs mètres défilent sur l'artère principale. Un peu plus tard ils sont lâchés sur les eaux du Mékong, comme une offrande. Plus modestement, la plupart des gens se contentent d'acheter un bouquet en forme de soucoupe. On y plante une bougie qu'on allume puis on le lâche lui aussi sur les eaux du fleuve, en faisant un vœu qui ne manquera pas de se réaliser, pour peu qu'on y croit. Bref, c'est une fête des lumières façon Laos, très joyeuse, où même les bonzes s'en donnent à coeur-joie, à grands coups de tambours (« les bons gongs font les bonzes amis » comme disait le regretté Gotlib).

 

 

Laos
 

     Il y a également dans la ville ou à proximité de chouettes visites à faire. Ici on loue facilement un scooter. C'est l'occasion de pousser jusqu'à de belles chutes d'eau, où la baignade est trooooop bonne (Attention, nids de poule monstrueux sur la route, sinon les Laos roulent plutôt à la cool). Si on préfère rester sur place il ne faut pas manquer le temple Xieng Thong (malgré son nom, il faut y entrer pieds nus, ouarf ouarf).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     La visite du musée ethnologique (TAEC) nous apprend quant à elle plein de choses sur les peuplades qu'on espère croiser au cours des prochains jours. Elles vivent tout au nord du pays. Les rejoindre ne demande que 14 heures de bus, fastoche.

Devinez où je vais...

 

 

Laos, soleil couchant sur le Mékong

Commentaires (6)

Aurélie
Je me suis dis en recevant ce matin l'alerte pour l'article sur Vientiane "mais, mais... et Luang Prabang ????" C'est que je t'avais laissé sur la Nam Ou moi... et puis j'ai vu qu'en fait, l'article était déjà passé. Oups ^^
Superbe cette fête des lumières, on a parfois droit à de super timings involontaires lorsque l'on voyage. En 2012 j'avais eu droit à la fête de l'aviron, avec une superbe course sur le Mékong, au top... "Big boun", comme ils disent !
Grosses bises et bon vent (ici il se lève, le vent...)
Didier
  • 2. Didier | 24/01/2017
Réponse @Michèle:
Merci Michèle.
Oui, c'est facile de passer de bons moments à Luang Prabang.

A quand votre prochain voyage ?
Michele
Bonjour Didier,
Je rejoins ta description sur Luang Prabang et environs.
Nous y avons passé de bons moments en 2014.
Bonne continuation.
Michèle
Didier
  • 4. Didier | 22/01/2017
Réponse @Emma:
Bienvenue parmi mes lecteurs Emma.
J'ai eu beaucoup de chance de tomber dans cette ville à ce moment là, je n'étais pas au courant.
J'ai eu la même un peu plus tard au Cambodge, vous aurez l'occasion de le lire bientôt.
Et n'hésitez as à faire connaître mon blog à vos amis si il vous plait

Réponse @ Thonthon:
Clairement le riz ne fait pas grossir. Tu peux compter sur moi, je me suis fais plaisir le 19 janvier. Un dîner à 12€ woua-wouahouuuuu
Thonthon
  • 5. Thonthon | 22/01/2017
c' est toujours agréable de te lire avec d' excellentes photos . Les laotiens tiennent la ligne , tu pourrais suivre leurs conseils !!!! Par contre tout était permis le 19 Janvier .....:
EMMA
  • 6. EMMA | 22/01/2017
Je ne commence à suivre vos aventures qu'à partir du Laos qui me semble être un pays très attachant.
Quelle chance avez-vous eu d'avoir été là pour la fête des Lumières qui semble magnifique, Lyon n'a qu'à bien se tenir !
Vos photos sont très belles et parlent d'elles-mêmes. Elles reflètent bien la quiétude, , la sérénité , la gentillesse qui ont l'air de transpirer du pays et de ses habitants .
Leur art primitif a l'air intéressant aussi.
En route vers de nouvelles aventures alors!

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau