(Publié le 23 novembre 2015)Je suis là

 

 

    

 

 

 

     Si vous avez tous entendu parlé de la cordillère des Andes, ce n'est peut-être pas le cas de la cordillère blanche qui en est un tronçon. Il s'agit d'un massif montagneux unique, qui cumule les sommets à plus de 6000 mètres et qui compte plus de 300 glaciers, rien que ça.

 

 

 

 

 

     Pour l'explorer la plupart des voyageurs installent leur base à Huaraz, et je n'ai pas fait dans l'originalité. Oubliez la comparaison avec nos petites villes de montagnes, chalets alpins et soirées au coin du feu : Huaraz est une ville de 50.000 habitants sans grand charme. L'architecture originale a été définitivement ravagée par les tremblements de terre. Treck de Santa CruzMais ici comme ailleurs dans le pays, la pire des catastrophes qui puisse arriver à un péruvien est que le klaxon de sa voiture tombe en panne. C'est donc une ville bruyante mais c'est heureusement une vile animée, qui offre tous les services et notamment ceux qui permettent d'accéder à des treks uniques. Le marché qui s'étale sur plusieurs rues est, comme souvent en Amérique du sud un endroit plein de vie, de couleurs et d'échanges. Au final, et malgré ses 3100 mètres d'altitude, on a surtout envie de prendre de la hauteur et explorer les montagnes environnantes.

C'est ce que j'ai fait, une fois encore comme tous les touristes qui s'aventurent ici.

 

     Une première randonnée m'a amené au cœur du massif, dans le parc national Huascarán. Nous - un groupe de 13 personnes car la rando en solo nécessite un équipement que je n'ai pas - avons parcouru pendant 4 jours et 3 nuits des sentiers fabuleux. Il faut s'isoler dans ces montagnes splendides pour respirer enfin un peu d'air pur et profiter du silence de la nature. Je ne vais pas faire de grand discours là-dessus car j'épuiserais vite les superlatifs. Sachez que les paysages grandioses, sur les sommets de plus de 6000 mètres, les glaciers et les vallées, font vite oublier les nuits fraîches sous la tente, les sandwichs de midi à peine mangeables et surtout la quantité d'efforts à fournir pour parvenir au bivouac suivant. Je pense que ceux qui se lancent dans ce trek de « Santa Cruz », s'ils sont normalement constitués, se souviennent forcément de la grimpette jusqu'au col de Punta Union, à 4750 mètres d'altitude.

Je laisse la place aux photos, qui parlent mieux que moi.

 

Treck de Santa Cruz

 

 

 


 

 

 

 

 

Treck de Santa Cruz

 

 

 

 

 

 

 Treck de Santa Cruz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fin du treck de Santa Cruz

Dans le hameau où nous arrivons finalement, une villageoise file la laine de lama

 

 

 

 

 

 

     Une seconde rando, cette fois accomplie sur une seule journée et 7 heures de marche, m'a amené à la « Laguna 69 », située quant à elle à 4600 mètres d'altitude. Ne réglez pas votre ordi, les couleurs du lac sont réelles.

 

 

 

 

 

     Pour finir mon séjour dans la région de Huaraz, Huaraz 41je n'ai pas pu m'empêcher de visiter un site archéologique. Je me suis joint à un groupe d'une vingtaine de péruviens, en congés le temps d'un week-end, pour découvrir la civilisation « Chavin ». De beaucoup antérieure aux Incas, elle occupait voici 3500 ans prés de la moitié du territoire péruvien actuel et a laissé dans la région les ruines d'un temple original, truffé de galeries souterraines (Pour nous autres, amateurs souvent peu éclairés, Pérou=Incas. Or, l'histoire de l'Amérique du sud est une succession de différentes civilisations dont les Incas n'ont été que les derniers représentants, décimés par les conquistadors espagnols).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     Chavin vaut aussi le déplacement pour la visite du petit village du même nom. Maisons colorées, place d'armes mignonette et ambiance indienne font une chouette pause avant le retour sur la bouillonnante Huaraz.

 

 

 

 

 

 

Sur la route

 

 

 

 

 

 

Autrefois, il y a longtemps, ce lac n'existait pas. Cette petite cuvette était occupée par un bois. Non loin de là, un village se vantait de posséder, installée dans un campanile, une cloche d'or. Celle-ci faisait la fierté des habitants car elle possédait un son unique, qui résonnait dans toutes les vallées environnantes. Les habitants jaloux d'un village voisin décidèrent de la dérober. Un soir de pleine lune il s'en emparèrent et s'enfuirent dans la montagne. Les habitants volés, alertés, partirent à leur poursuite et les rattrapèrent en haut d'un sommet. La bataille fit rage et, dans la confusion, la cloche se mit à rouler, à rouler, jusqu'à s'immobiliser dans le bois. Aussitôt l'eau jaillit du sol, jusqu'à engloutir le bois et la cloche que jamais personne ne pût récupérer. Elle gît probablement depuis au fond du lac et il se dit que les soirs de pleine lune, à minuit, le son mélodieux de la cloche résonne encore dans les vallées environnantes

(Légende andine racontée par le guide au cours du trajet, en espagnol, j'ai tout compris ch'uis trop content).

 

 

 

 

 

 

Commentaires (9)

1 frere
  • 1. 1 frere | 28/11/2015
avec nath on se demandait si la solitude n'etait pas trops pesante, nous voyons que tu cotoie des humains on est rassurés.
lacoste-didier
  • 2. lacoste-didier (site web) | 26/11/2015
Mes lecteurs sont formidables. Effectivement Michel, "Quenuales" était bien le nom de ces arbres que je ne retrouvais plus.
Au passage, belles photos sur ton site.
Merci pour ton commentaire
Didier
Michel, dans la Drôme
  • 3. Michel, dans la Drôme (site web) | 25/11/2015
Bonjour Didier,
J'ai eu la chance de passer quelques semaines au Pérou l'an dernier. Et de voir la lac bleu au-dessus de Huaraz au cours d'une randonnée dans le parc du Huascaran.
Les arbres à écorce rouge sont des polylepis, les péruviens les appellent "quenuales"
Je n'ai pas vu Chavin, qui paraît bien intéressant aussi !
Merci pour le reportage !
valérie
  • 4. valérie | 24/11/2015
Prend bien soin de toi. Et merci pour ton bon bol d'air !
Michèle Guillard
  • 5. Michèle Guillard (site web) | 24/11/2015
Oulala que c'est beau cet endroit, bravo pour les photos. J'ai déjà vu des lacs bleus mais peut-être plus foncés dans les rocheuses canadiennes. On attend la suite, bonne continuation. Michèle
Loulou
  • 6. Loulou | 24/11/2015
Eh ben, tes photos sont magnifiques et le bleu du lac est juste magique.
Depuis Tintin et le Temple du Soleil, c'est mon rêve, le Pérou.... J'y suis allée un peu grâce à toi aujourd'hui.
Un vrai bol d'air, qui me fait un bien particulier en cette journée un peu.... spéciale pour moi! Ben ouais, je te rattrape.... Maintenant, on est de nouveau dans la même dizaine. Beurk.
Bises :)
La belge
  • 7. La belge | 24/11/2015
Wouaw!!! Paysages splendides... et photos réussies!
Filou
  • 8. Filou | 24/11/2015
superbes photos, plusieurs sommets à plus de 6000, des centaines de glaciers, on a du mal à imaginer !
les photos des villages me rappellent le Mexique d'il y a 25 ans
Bon ici à Lyon, c'est gris, froid, l'hiver arrive, bientôt la neige
bises
Tony
  • 9. Tony | 24/11/2015
Magnifique !
Merci pour ton grand bol d'air.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau