(Publié le 3 novembre 2015)Equateur cuenca

 

     En allant de Riobamba à Cuenca vers le sud, on circule entre 2500 et 3500 mètres d'altitude. Le paysage est doux. De part et d'autre de la route le relief qui culmine donc à plus de 4000 mètres a des allures de collines. Elles sont parfois cultivées. Les élevages ne rassemblent que quelques bêtes, vaches ou moutons. Au long des 6 heures de voyage les indigènes qui grimpent dans le bus ont le visage marqué à la fois par le soleil et le froid. Les indiens sont tout petits, je dirais rarement plus d'1m60. C'est sûrement pour compenser l'altitude à laquelle ils vivent.
Un peu plus loin le relief devient plus abrupt. Il serait alors quasi-alpin si le vert de la végétation refusait, comme par chez nous en Europe, de grimper si haut sur les montagnes.

 

 

 

 

 

 

     Après plusieurs semaines à faire et défaire son sac tous les 2-3 jours, à trouver un nouvel hôtel à chaque fois et chercher ses marques dans une nouvelle ville, Cuenca est un bon choix pour se poser une petite semaine.Ici on n'est certes pas dispensé de la circulation automobile (le bruit et l'odeur, 4X4 en première ligne) mais les rues de la ville sont agréables, l'architecture vraiment pas vilaine. La mairie a eu la bonne idée de faire enterrer les réseaux électriques et téléphoniques du centre-ville ; ça paraît comme une évidence pour un occidental mais c'est rarissime ici.

 

 

 

Du coup les édifices et les rues sont dégagées, et ça change tout. On marche de petites places en quartiers croquignolets en passant par les marchés toujours aussi plaisants. Je ne saurais quoi dire sur la sécurité à Cuenca. La présence policière est vraiment impressionnante dans l'hyper-centre et des panneaux disséminés un peu partout vous mettent en garde : « Portez votre sac devant vous et pas dans votre dos », « ne vous baladez pas seul dans les rues isolées », « méfiez-vous des autres surtout si ils vous menacent d'un couteau» etc... Tous ses signaux jettent le doute bien qu'on ne se sente pas plus en danger ici qu'ailleurs.

 

 

Cuenca aura été un petit coup de cœur, et ce ne sont pas les travaux qui font comme une saignée dans la cité qui me feront dire le contraire, d'autant que c'est pour la bonne cause : La ville sera bientôt dotée d'un tram très très moderne dont Quito ferait bien de s'inspirer.

     Parmi les visites que j'ai aimé, une fabrique-boutiqueLes finitions de « Panamas ». Car contrairement à ce que certains esprits naïfs auraient pu croire (mais pas vous) le Panama est originaire d’Équateur, et pas du Panama. La confusion viendrait du fait qu'aux premiers temps de l'exportation vers l'Europe, ces chapeaux transitaient par le Panama. Il semble que la base du produit soit fabriquée dans les villages environnants et que de gros négociants finalisent la fabrication avant la vente, ou plus sûrement l'exportation. Ils sont faits main, et on peut trouver ici des modèles à 30$, mais parfois jusqu'à plus de 1000. J'estime que porté par moi, ça vaut beaucoup plus. Ici le Panama est plus porté par les femmes indiennes que par les hommes. Il est porté tout le temps, à tel point qu'il sert même de casque quand on grimpe sur une moto.

Dans un autre registre, j'ai également aimé le musée des arts modernes, installé dans une belle bâtisse sur l'une des places les plus charmantes de la ville. La petite cour intérieure est splendide, également au goût des colibris qui viennent y butiner. Quant aux œuvres, bon ben hein, c'est de l'art moderne quoi...

 

 

 

     Cuenca vaut aussi le coup d’œil pour la région environnante.Panorama PN CajasLes amoureux de la marche ne doivent pas rater une petite rando de quelques heures dans le magnifique Parc National Cajas entre 3800 et 4000 mètres d'altitude. On ne félicitera pas forcément l'administration du parc pour le fléchage défaillant ou les plans inexistants des sentiers, mais, devant la beauté des paysages, j'ai vite oublié mes allers-retours sur des chemins qui n'en étaient pas. On marche beaucoup au milieu du páramo (la plante la plus commune à cette altitude), en allant d'un lac vers un autre. J'ai terminé cette balade avec aux lèvres le sourire niais du mec heureux.


 

 

 

     C'est mon envie jamais rassasiée de marchés locaux qui m'a attiré à Gualaceo (il y en a qui pour moins que ça auraient intitulé leur voyage « le tour du monde des marchés », « marchés autour du monde », ou un truc dans le genre). Je n'ai jamais trouvé la « feria artesanale » que me promettait mon guide Lonely Planet, mais j'ai découvert un gros bourg très sympa.GualaceoAu hasard de mon errance je suis tombé sur une petite place splendide, où les palmiers et les araucarias font la course à la démesure, un petit bijou de calme, de vie locale et d'architecture plaisante. La petite fontaine centrale souligne le côté bucolique de l'endroit et les fidèles sortant de la grande église ajoutent à l'animation tranquille et toute familiale. Quand on est voyageur « routard » on est toujours un peu fier de découvrir un lieu charmant que le guide a oublié de mentionner.

 

 

Commentaires (7)

Aurélie
Parc Cajas demain pour nous ! Tes photos ont convaincu Benoît, qui hésitait à rester à Cuenca, de m'accompagner ;-)
Bises !
Thonthon
  • 2. Thonthon | 08/11/2015
Tintin en Amérique ,
Le Panama est beau .....Chapeau....mais le personnage n' est pas dans le grand monde !!!! Heureusement que Noël est proche pour t' offrir des lames de rasoir . Très beau reportage , mais où prends tu toute cette énergie .....c' est peut être la boisson locale ...Si c' est le cas , tu me donneras la recette ..
Marie-Christine
  • 3. Marie-Christine | 07/11/2015
C'est bien aussi d'avoir trouvé la fonction macro et panorama de ton appareil photo, des détails ou des environnements qui font mieux apprécier le voyage. Bonne idée la carte aussi, quelques infos météo en plus ?
Michele Guillard
  • 4. Michele Guillard (site web) | 05/11/2015
Bonjour Didier,
Merci de votre investissement personnel pour nous faire rêver. De très beaux articles et belles photos.
C'est toujours avec plaisir que je lis le déroulé de votre aventure.
Vous avez trouvé un bel endroit pour y passer quelques jours. Profitez...........
Bonne continuation
Michèle
Chantal Allais
  • 5. Chantal Allais | 05/11/2015
Bonjour,les articles et photos sont de plus en plus nombreux et nous font rever.Paysages,couleurs magnifiques.La ballade à vélo géniale...et encore une fois de plus,quel talent.
Filou
  • 6. Filou | 05/11/2015
1,60m tout petit, faut pas exagérer, petit oui !
Bien la carte avec "vous êtes ici" ! ça évite de regarder Google maps à chaque fois....

Tu sais quoi, avec ton chapeau et ton semblant de barbe, on dirait Belmondo dans "itinéraire d'un enfant gâté" !
Christine H
  • 7. Christine H | 05/11/2015
Bonjour Didier, quels beaux costumes colorés et chapeaux.
Chapeau à vous et merci de continuer à nous faire voyager.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau