Venir à Madrid en moto est un choix contestable. On vit très bien sans véhicule dans la capitale espagnole. Les quartiers dignes d'intérêts se regroupent dans un centre-ville à taille humaine et il est même finalement rare que j'utilise le métro. Certes.
Mais autant j'aime Madrid, autant j'aime m'en échapper. Car vivre dans cette ville c'est aussi vivre dans le bruit, dans le pollué, dans la chaleur plus qu'ailleurs.

     C'est là qu'on est bien content de disposer d'un véhicule et, dans ce cas, il suffit de peu de temps pour profiter des alentours (alrededores). En 4 mois j'ai eu le temps de visiter quelques sites parfois charmants, parfois verdoyants, souvent vivifiants.

 

     Par exemple, à une petite heure de route, je vous conseille vivement de pousser vers la Sierra de Guadarrama.

Sierra de Guadarrama

 

Voilà une petite chaîne de montagne qui culmine tout de même à plus de 2400 mètres d'altitude et sur les pentes de laquelle on profite largement d'air frais quand le thermomètre affiche 40° à Madrid. Plusieurs incursions m'ont permis, souvent en compagnie de Coralie, d'en avoir un bel aperçu. La petite grimpette qui mène au sommet (Peňalara, 2428M) est très agréable, un petit peu moins toutefois que le pique-nique que vous improviserez au bord du petit étang qu'on rencontre au retour.

 

Elle est pas belle la vie ?

 

 

Le paysage pas mal mais le mec au top

 

 

     Tout près de là, et puisque déjà l'odeur du bitume vous manque, n'oubliez pas de pousser jusqu'à Ségovia, une petite ville classée au patrimoine mondial, très agréable à parcourir à pieds. Au cœur de la cité, son aqueduc romain a de la gueule.

 

Pont du Gard de Ségovia

 

 

     Puisque décidément vous ne savez pas ce que vous voulez (verdure ou bitume ?) et pour jouer sur les contrastes, les jardins du palais de San Ildefonso, à moins de 15km de Ségovia sont immenses, calmes et reposants.

 

OUaaaaa du vert !!!

 

 

Ma chambre (2eme au fond du couloir)

 

 

     Toujours sur les flancs nord de la Sierra, et dans le genre bourgade peinarde (moins de 500 habitants), la vachement plaisante plaza mayor de Pedraza vous invite à siroter une petite bière. Quelle plaisir de profiter, loin des touristes, des vieilles pierres des maisons antiques qui manquent tant à Madrid.

 

Pedraza, plaza mayor

 

 

Qui dit montagne dit petits cours d'eau. La Pedriza -ne confondez pas avec Pedraza- est un endroit où le rio Manzanares (celui qui traverse aussi Madrid) offre de jolies petites piscines naturelles, bucoliques à souhait. La température de l'eau est juste bien pour se tremper les pieds et pas plus.

 

     Si décidément et malgré toutes ces richesses vous ne trouvez pas ce bas monde ibérique à votre goût, vous pourrez toujours vous isoler au monastère de l'Escorial lui aussi classé UNESCO. Vous y serez en bonne compagnie : c'est là que sont enterrés la plupart des rois d'Espagne.

 

Monestario El Escorial

 

 

     Un tout petit peu plus loin (2h de moto, en roulant un peu comme un motard...) et cette fois plutôt vers l'ouest, j'ai excursionné dans la magnifique sierra de Gredos qui, par certains côtés, rappelle un peu les grands Causses de Lozère. La petite randonnée qui mène en 2 heures à « Laguna grande » est à faire. Là-haut vous pourrez vous baigner dans la laguna en question, sous l’œil un peu mièvre des chèvres de montagnes ce qui n'est pas banal.

 

Sierra de Gredos, ma préférée

 

 

Ca monte dur. Mais ca descend dans l'autre sens

 

 

La cabra s'apprête à plonger

 

 

     A l'opposé de Madrid, côté Est donc, et si marier balade et culture ne vous rebute pas, la petite ville d'Alcala de Henarès où naquit Cervantès peut occuper un dimanche après-midi. On y croise des célébrités toutefois très accessibles, la preuve...

 

Le dos tourné, elle se trouve 2 potes

 

 

 

     Enfin si vraiment trop-c'est-trop-t'en-peux-plus-de-cette-chaleur, faites comme tous les madrilènes : rejoignez la côte méditerranéenne. En moins de 2 heures, un TGV à tête d'ornithorynx vous amène à Valence.

 

Ouaaa la tronche !!!!

 

 

 

     Vous vous apercevrez vite que vous avez tout faux : ici il fait certes (un tout petit peu) moins chaud, mais c'est une chaleur humide qui n'existe pas à Madrid, et franchement je ne sais pas si vous gagnerez beaucoup au change. La virée a tout de même le mérite de faire découvrir une autre Espagne, catalane cette fois. Valence n'est pas du tout désagréable mais 2 jours suffisent pour en découvrir le principal : le centre historique, pas vilain, le quartier moderne « des sciences », et puis les plages qu'on n'aime ou qu'on n'aime pas, il faut dire que les espagnols ont un don peu commun pour détruire les bords de mer.

 

Valence, le marché

 

 

Valence, louez un vélo !

 

 

Valence, y'a pas que le sport dans la vie

 

 

Valence, architecture de Calatrava

 

 

Valence, con la chica de mi vida

 

 

 

 

     Il y a encore plein de choses à découvrir tout près de Madrid : Je ne vous parlerai pas de la célébrissime Tolède, facilement accessible en train par exemple. Pour une raison que j'ignore je n'ai pas aimé cette ville qui affiche pourtant 3 étoiles dans le guide vert Michelin. Aranjuez (au sud) et Avila (au nord-ouest) sont également des villes classées qui semblent vraiment mériter le détour mais que je n'aurai pas le temps de visiter.

 

Je ne vous le fais pas dire : les vacances sont trop courtes !

 

Revenons à l'essentiel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires (5)

christophe du fond des bois du pays de Bitche
  • 1. christophe du fond des bois du pays de Bitche | 23/08/2015
Salut Didier et bises a Coralie,..L'Espagne est décidément un pays passionnant merci pour les bons plans ci dessus ils sont notés, sachez que j'ai séjourné début juillet en Asturie (la bretagne espagnole) et qu'il va falloir qu'on y retourne Corinne et les petits ont beaucoup aimé,..:51
Vivement que tu nous raconte tout cela de vive voix.
Il y a deux dates a noter c'est les 19 et 20 Septembre si la météo est bonne ( c'est une gageure au Bitcherland) vous pouvez faire une halte au pays de bambi pour festoyer sous un grand chêne, d'ailleurs débrouille toi pour renvoyer le Kruth en Alsace d'ici là (sinon maman Valérie va vous gronder), il a du travail (des bouchons a faire sauter) au Bitcherland.
a++
church
  • 2. church | 21/08/2015
c'est déjà fini le séjour linguistique???
Val
  • 3. Val | 20/08/2015
je te confie encore une fois le Krut pour un WE à Madrid: soleil, terrasses, jolies filles, tapas, vins , ballades et autres.... Profitez bien pour palabrer jusqu'au bout de la nuit et terminer en beauté ton séjour à Madrid !
Soy de Belgica
  • 4. Soy de Belgica | 20/08/2015
Et ce week-end était déjà le dernier en Espagne... sniffff.... c'est que j'avais pris quelques habitudes moi
Pas grave, on va vers de nouvelles aventures
Krut
  • 5. Krut | 20/08/2015
Ach... encore une dure épreuve que la vie t'impose là ....

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau