(Publié le 20 décembre 2016)Japon dernier

 

     Si vous pensez que les rues électriques de Tokyo détiennent la palme mondiale en terme de néons criards, ringards et kitchs c'est que vous n'avez jamais mis les pieds dans la rue Dotonbori à Osaka. Les écrans immenses qui sont partout, les couleurs qui pètent tout autour de vous, les affiches bariolées, les crustacés géants animés (si, si), ici chaque mètre carré de pavés vous lance un message et un seul: achète !
Les guides que j'ai lus et les échanges que j'ai pu avoir sur les forums de voyage n'incitant pas particulièrement à découvrir Osaka, je n'en ai pas vu beaucoup plus, mais ce passage rapide aura été marquant.
 

     Le lendemain de mon arrivée Thibaud, jeune gars avec qui j'ai hiverné en Antarctique l'an passé (heuuuu.....ah ben non...c'était déjà il y a 2 ans...), m'a rejoint dans cette ville déjantée et nous avons mis rapidement le cap sur Nara, à quelques encablures.
Nara est une ville à taille humaine dont les richesses architecturales attirent une foule considérable. Parmi elles, un temple qui est la plus grande structure en bois qui existe dans le monde. Un truc vraiment impressionnant qui abrite...la plus grande statue de Boudha en bronze. Décidément les japonais ne peuvent s'empêcher de faire dans la démesure.

 

     À Takayama je me suis presque senti comme dans un village, d'autant plus que la ville est tristement morte à 17 heures. Il faut prendre le temps de déambuler dans les vieilles ruelles encore bordées de maisons anciennes au cachet indéniable. Les petits marchés du matin paraissent bien proprets par rapport à ceux que j'ai découverts en Amérique du sud. On est vraiment dans un autre monde, plus aseptisé, plus réglementé et qui laisse moins la place aux excès qui en font pourtant tout le charme.

     Depuis Takayama Thibaud et moi avons réservé un tour spécial 3ème âge. Vous pouvez en penser ce que vous voulez mais c'est le moyen le plus pratique pour visiter quelques villages environnants lorsqu'on n'est pas motorisé. Voilà une excursion plaisante car les villages en question sont uniques, enfin pas tout à fait puisqu'ils sont 3, mais en tout cas ils ne ressemblent à aucun autre. L'environnement est très montagneux et essentiellement boisé. Les maisons ont, à l'image de nos chalets savoyards, des toits en très forte pente. Aux étages de ces habitations on élevait le vers à soie. Mais comme dans les Cévennes la production s'est éteinte voici quelques petites décennies. On y fabriquait également de la poudre à canon (?!). En tout cas cette architecture crée une ambiance très croquignolette dans ces villages préservés de la circulation automobile.

 

 

     Nagano, le nom vous dit 46peut-être quelque chose. C'est votre côté sportif qui vous rappelle que la ville a été cité olympique pour les jeux d'hiver 1998.
La ville n'a pas l'air désagréable tout en n'ayant rien de sublime. Là-bas nous avons réussi l'exploit peu banal de nous lever à 5h du mat' pour assister à la cérémonie de l'aube au grand temple de la ville. Il y a notamment une longue file de fidèles qui se forme avant le passage du prêtre en chef qui passe son chapelet sur la tête de chaque pénitent. Puis, à l'intérieur du temple, de longues litanies pendant lesquelles on s'ennuie ferme. C'est pas la grande déconnade quoi.

 

 

     Après cette expérience qui ne nous a pas convaincu de nous convertir, nous sommes partis pour la montagne. La promesse de belles randos a tourné à l'échec malgré 2 cartes et un gps dans la poche. De vraies buses ! Heureusement nous sommes retombés sur nos pattes en accompagnant quelques dizaines de japonais pour une balade sportive sous une allée de cèdres majestueux. Au final ça a donc été une longue journée, mais très sympa.
     Nouvelle excursion le lendemain. Un peu de train et pas longtemps de bus nous amènent dans une petite ville qui accueillit des épreuves de ski alpin au moment des jeux d'hiver de 1998. En été la cité semble morte. Quand les pistes sont fermées l'attraction du coin ce sont les bains. On a testé ça, enfin Thibaud n'a testé que jusqu'aux genoux. N'écoutant que mon courage je me suis immergé complètement dans ces bains à 50 degrés.

     Après cette expérience  je ne verrai plus jamais la cuisson d'un homard du même œil. Car oui, on a vraiment l'impression de cuire. Le petit groupe de vieux japonais qui étaient présents s'est bien moqué de nous au moment où nous sommes entrés dans le petit bassin. Il y a tout un tas de bains publics (et gratuits) dans la ville. Dans certains on se contente de tremper les pieds mais d'autres sont tellement chauds (80 degrés) que les habitants viennent y faire cuire leurs légumes. C'est pas des blagues, on les a vus.


     Thibaud m'ayant abandonné sous un fallacieux prétexte64("je dois retourner au travail" mais moi je ne sais plus ce que veulent dire les mots "devoir" et "travail"), j'ai poursuivi seul mes découvertes en séjournant à Matsumoto.
Là il ne faut évidemment pas rater le château. Il date du XVIème siècle et possède un donjon magnifique, 5 étages tout en bois. A l'époque 1200 samouraïs défendaient le site. Les boiseries sont aussi à l'honneur à l'intérieur. Je veux le même plancher dans mon futur chez moi (très classe). On découvre aussi à l'intérieur les armes à feu utilisées, parce que le samouraï était probablement attaché à son sabre mais plus encore à sa vie.

 

     Il y a deux petites rues calmes dans la ville qui font une balade sympa mais surtout - surtout !!!! - j'ai découvert ici la première vraie terrasse au Japon, un (presque) vrai troquet parisien. Vous pensez bien que je ne me suis pas privé d'un petit verre de rouge pour en profiter vraiment, à la santé des 2 amis qui ont bien voulu m'accompagner dans cette découverte du pays du soleil levant.

Avant de regrimper dans un avion qui me ramenait en occident, j'ai encore flâné quelques heures dans Tokyo, la déroutante.

 

 

 

 

 

Hein ??

Commentaires (11)

Lucie
  • 1. Lucie | 07/01/2017
Ah, tiens ! J'ai récemment traduit un texte sur Takayama. Sais-tu qu'elle a signé une convention de coopération économique et touristique avec Colmar en 2014 ? Voilà. J'ai pu ramener ma science, je suis contente. Très belles photos sinon :)
Didier
  • 2. Didier | 03/01/2017
Réponse @Philippe:
... Et encore mieux que les vœux, nos retrouvailles à La Rochelle étaient très sympas. 2016 se terminait bien

Réponse @Krut:

Oui le Japon c'est Tokyo, Kyoto, mais aussi plein d'autres choses très différentes les unes des autres.
Quant à mon retard, ben...oui... vais tâcher de le rattraper. Voyager sans PC portable a des avantages (poids, liberté...) mais aussi des inconvénients (râlage des abonnés quand je prends du retard )

Réponse @ Coralie:

Traduction Google c'est vite dit... Si ça se trouve c'est de la poésie à laquelle on ne comprend rien.
D'ailleurs la dernière photo me fait penser à un poème de Prévert:
"Un immense brin d'herbe
une toute petite forêt
un ciel tout à fait vert
et des nuages en osier
..."

Réponse @Aurélie:

Oui ce parquet rossignol est juste génial. J'en ai parlé dans mon article consacré à Kyoto (mais c'est toujours pareil t'es pas attentive ).
Où j'en suis ? Ben sur le départ forcément
J'aurai l'occasion de vous en parler

Réponse @M & Mme Prieur:
C'est une des grandes richesses du Japon: la cohabitation entre l'ultramoderne et le traditionnel. Il y en a pour tous les goûts et personnellement j'adore passer de l'un à l'autre.

Réponse @Thonthon:
Ouaip, il faudra que je consacre un article à La Rochelle...et à son fabuleux club de rugby. Allez le stade !!!!!

Réponse @Martine:
Je peux vous le dire: je vous écris depuis la France. J'ai juste pris un peu la température du pays (quel dévouement professionnel hein), regoûté aux breuvages les plus fameux de notre terroir (plutôt qu'aux bulles), et me voici très bientôt reparti. Un indice: c'est ailleurs
Martine du Causse
  • 3. Martine du Causse | 29/12/2016
Ca y est... ça recommence.... et en plus tu brouilles les "cartes" (carte bien reçue d'ailleurs ;-)) que je ne sais plus OU TU ES ??? lol
AH ! le parquet : mais quel parquet ! ajoute quelques uns des "raboteurs" de G.Caillebotte... et la toile sera parfaite.
Bref, ça fait du bien d'avoir de tes nouvelles pas forcément fraîches... mais des nouvelles : depuis : le village d'Astérix, l'allée des géants, les bains à légumes (? et quel légume :-) ), le beau château vêtu comme un samouraï ou l'inverse... et un traducteur instable qu'il faut là encore les dons d'internet pour interroger "marmiton.com" et accéder à une improbable recette de "croissants aux légumes" !!!
Bonne continuation & fêtes de fin d'année avec plein de bulles... et ou que tu sois. A bientôoooooot
Thonthon
  • 4. Thonthon | 23/12/2016
Ouf !!!! enfin des nouvelles de notre sympathique aventurier . C' est toujours un grand plaisir que de te lire . Excellent Noël dans ta ville fétiche ......La Rochelle .
Prieur (voisin de Coralie)
  • 5. Prieur (voisin de Coralie) | 22/12/2016
Bonjour,
Merci pour ce dépaysant documentaire venu du pays du soleil levant.
Personnellement, je trouve l'architecture locale ainsi que certains paysages bien plus jolis et agréables à regarder que les tours géantes à l'occidentale.
Bonnes fêtes de fin d'année à vous également.
A bientôt pour vos prochaines aventures.
Aurélie
Alors le grand voyageur, où en es-tu maintenant ? Conquis par le Laos ? C'est un plaisir en tout cas de découvrir ici la fin de ton séjour japonais... rien que pour les traductions françaises, va falloir qu'on y retourne. Et si tu as un plan pour récupérer un château japonais, je suis preneuse aussi ;-) je me souviens notamment du "parquet rossignol" (j crois que ça s'appelait comme ça...) d'un château à Kyoto, qui faisait un bruit proche d'un chant d'oiseau quand on marchait dessus, ce à fin d'éviter les agressions par des ennemis notamment la nuit...
Bises réunionnaises et à la prochaine :-)
Coralie
  • 7. Coralie | 21/12/2016
Tiens, ils se contentent toujours d'un Google traduc bas de gamme depuis le séjour de Lucie...
Krut
  • 8. Krut | 21/12/2016
Bon, ben, dommage que je sois parti avant, ça semble très différent de ce que j'ai pu voir à Tokyo et Kyoto, une autre facette de ce pays, bien surprenante..
Merci pour ce complément . Mais tu as pris un peu de retard dans tes publications ?
Va falloir mettre les bouchées doubles pour ton trip récent... avant de repartir à nouveau vers de nouvelles aventures !..
Passe de belles fêtes au pays !
Biz
Philippe BAUDOUIN
  • 9. Philippe BAUDOUIN | 20/12/2016
joyeux Noël et bonne année !
bises
Didier
  • 10. Didier | 20/12/2016
Salut Pascaline,

Bon alors non !
Thibaud ne ressemble pas vraiment à Sylvain Durif.
Par contre quand l'un et l'autre parlent c'est à peu près pareil: on ne comprend pas tout

Merci Pascaline pour ce grand moment de culture
(https://www.youtube.com/watch?v=ywDYM4imJbo)
Pascaline DRUYER
  • 11. Pascaline DRUYER | 20/12/2016
Petite inquitude car Thibault ressemble de loin à Julien Durif ! Nous sommes enfin rassurés, tu n'es pas avec le Christ Cosmique
Toujours de très belles photos
Bonne fîn d'année
Bisous Pascaline

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau